Une initiative municipale orientée vers un projet de « révélation participative » d’une place publique, aux abords du marché Jean-Talon.
L’élaboration de l’actuel projet de la place Shamrock par l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie est le fruit d’une réflexion commune entre divers acteurs du territoire.
La logique d’intervention s’appuie sur certaines approches urbanistiques, telles que l’urbanisme tactique et les mouvements Open Streets et Placemaking, qui connaissent du succès sur la scène internationale. Ces inspirations ont permis d’aboutir à un concept proposant des interventions minimalistes, peu onéreuses et évolutives :

  • désencombrement de l’espace public et piétonnisation ponctuelle;
  • déploiement de l’espace piéton sur plus de 90 m linéaires de rue à l’aide d’un marquage distinctif et permanent (procédé novateur de marquage à haute friction);
  • installation de mobilier de détente contemporain, ludique et modulable.
Par une série d’interventions temporaires et permanentes, les objectifs sont de créer un nouveau lieu d’interactions citoyennes, de révéler le potentiel d’animation et d’appropriation du site par la collectivité et de renforcer le lien entre le marché Jean-Talon et le boulevard Saint-Laurent, deux éléments identitaires de la Ville de Montréal.
Afin d’encourager l’utilisation du site, l’arrondissement a réalisé un appel à projet visant à intégrer un mobilier interactif, ludique et éphémère au centre de la Place publique ainsi qu’à réaliser une série d’événements s’y rattachant. Imaginée, conçue et réalisée par la firme de design et d’architecture Atelier Barda, cette installation se traduit par une adaptation urbaine du carrousel de foire sur lequel des vélos remplacent les traditionnels chevaux. Activé mécaniquement, il permet à ses usagers de profiter d’une vue du site à 360 degrés, mettant ainsi en valeur plusieurs éléments du quartier tels le marché Jean-Talon, le boulevard Saint-Laurent, l’offre commerciale du secteur ainsi que ses bâtiments patrimoniaux (Caserne 31, l’ancienne clinique d’inspection des viandes du marché du Nord et le marché Jean-Talon).
Outre le carrousel, les usagers bénéficient de grandes terrasses publiques, conçues par l’arrondissement et construites par l’atelier de design L’Abri. Ces dernières sont composées de balancines, qui favorisent la socialisation, et de mobilier amovible minimaliste qui se veut le symbole du jardin québécois typique. La diversité des installations vise également à susciter une appropriation multi générationnelle de la place Shamrock.
Grâce à la collaboration de nombreux partenaires, plusieurs événements publics ont permis d’égayer les lieux au cours des derniers mois : journées et soirées de danse et de musique, projections de films, ateliers culinaires, défilés de mode, pièces de théâtre, etc.
La somme de ces interventions marque la première phase du projet de l’avenue Shamrock, inspirant la poursuite de la démarche selon une approche de révélation participative de l’espace public.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Place Shamrock-1

Place Shamrock-2 Place Shamrock-3 Place Shamrock-4 Place Shamrock-5 Place Shamrock-6 Place Shamrock-7 Place Shamrock-8 Place Shamrock-9 Place Shamrock-10 Place Shamrock-11 Place Shamrock-12 Place Shamrock-13 Place Shamrock-14 Place Shamrock-15 Place Shamrock-16

Crédits photographiques : Mathieu Baril

Rédigé par Noémie Bélanger

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *