Appel à communications



Colloque-ADUQ-2014-v2

– APPEL À COMMUNICATIONS –

L’ADUQ invite les personnes intéressées par le design urbain et ses enjeux éthiques, par une approche autant universitaire que pratique, à soumettre une proposition de communication afin d’enrichir le partage de connaissances y ayant trait ainsi que d’en souligner les questionnements actuels. Ces réflexions se concentreront sur le transport actif, la notion paysagère comme enjeu patrimonial, la place de l’usager dans les décisions locales, l’urbanisme tactique et les nouveaux processus de mise en projet.

-THÈMES-

La construction collective des villes : des initiatives spontanées à la participation citoyenne
Le développement économique local : les processus de mise en projet
Le partage de la rue : du lieu de transit à un milieu de vie
– Le paysage urbain : un patrimoine à encadrer

TYPE DE PRÉSENTATION-

Communications orales d’une durée de 15 minutes, suivies d’une période de questions de 5 minutes. Les présentations seront regroupées par thématiques.

-DATE LIMITE DE REMISE DES PROPOSITIONS-

– vendredi, 14 mars 2014 à 17 h
– à l’adresse suivante : articles@aduq.ca

-DIRECTIVES POUR LE DÉPÔT DES RÉSUMÉS-

Veuillez remplir le formulaire en ligne disponible sur notre site www.aduq.ca dans la section colloqueformulaire d’appel à communication

A) Votre proposition selon les exigences suivantes :

a. Titre du projet
b. Cinq mots-clés
c. Sélection de l’un des quatre thèmes
d. Résumé de 250 mots (contexte, objectifs, réflexion, perspectives)

B) Une brève notice biographique de 150 mots

Évaluation des propositions par un jury composé de 2 professeurs universitaires, de 2 professionnels issus de la pratique en design urbain, tous accompagnés de 2 responsables et membres de l’ADUQ.

-DESCRIPTIONS DES THÈMES-

La construction collective des villes : des initiatives spontanées à la participation citoyenne

Des nos jours, nous entendons de plus en plus de requêtes pour un développement des villes à une échelle plus humaine, c’est-à-dire, entre autres choses, plus adapté aux déplacements à pied et du même coup avec une offre de services de proximité, plus sécuritaire, offrant des zones de verdure et d’agriculture, permettant une pratique de l’activité physique et facilitant la socialisation de quartier. Bien que la Ville de Montréal se soit démarqué il y a dizaine d’années avec l’ouverture de son bureau de consultation publique, l’Office des consultations publiques de Montréal (OCPM), l’évolution des règlementations et l’ajustement de l’appareil municipal à de telles revendications ne s’opèreront pas sans de longs processus administratifs. De multiples outils sont aujourd’hui à la disposition du citoyen de même qu’une quantité d’organismes prêts à supporter de nouvelles initiatives. Alors, dans un tel contexte, quel rôle peut jouer le citoyen pour être lui-même l’artisan de son environnement urbain de demain?

Le développement économique local : les processus de mise en projet

Pour envisager l’adaptation des villes à un mode de vie davantage axé sur les courtes distances, il est essentiel de favoriser le renforcement des économies locales, et de développer de nouveaux modèles d’aménagement fondés sur  l’offre de proximité, la mixité, et l’interdépendance des activités.
Quels processus peuvent alors être mis en place pour favoriser la viabilité et l’autosuffisance économique de projets d’intérêt commun, d’activation des espaces publics, de pôles culturels ?
Comment l’aménagement des rues et espaces publics peut-il relancer le commerce de proximité, comment les nouveaux lieux de création ou de travail peuvent favoriser l’entrepreneuriat, et comment le retour d’une forme d’industrie légère en ville peut relancer l’emploi dans les quartiers?

Le partage de la rue : du lieu de transit à un milieu de vie

Nous avons pu observer, le siècle dernier, un développement des villes fortement influencé par l’avènement de la voiture et un rythme de vie toujours de plus en plus effréné. La rue s’en est modifiée pour devenir un espace totalement consacré à la voiture, d’un lieu de passage de douce densité et de socialisation à des voie complètement dédiées à la circulation automobile. L’urgence environnementale des dernières décennies, une conscientisation face  l’individualisme croissant des citadins pouvant avoir des effets nocifs sur la santé mentale, alors que notre santé physique s’en ressent de la sédentarité et l’inactivité que permet la voiture, tous ces éléments nous ont tranquillement amenés à reconsidérer bien des aspects de nos modes de vie urbains. Nous en sommes donc à questionner nos moyens de transport ainsi que l’accessibilité et l’attrait de nos espaces publics. C’est pourquoi, dans le cadre de ce colloque, nous voulons vous amener à réfléchir les manières de repenser la rue pour qu’elle satisfasse ce complexe de besoins contemporains, soit se déplacer efficacement, écologiquement, de façon sécuritaire tout en rendant nos déplacements agréables et socialisants.

– Le paysage urbain : un patrimoine à encadrer

Toujours dans la continuité de cette problématique liée à la croissance exponentielle des villes, le paysage urbain s’en est fortement ressenti. La vague postindustrielle, nos nouvelles techniques constructives et l’essor technologique nous ont fait oublier la richesse de notre cadre bâti ancestral, mais aussi l’importance de préserver notre infrastructure bleue et verte. Imaginer comment tisser le nouveau à l’ancien s’inscrit indéniablement dans une vision écologique et durable du développement du milieu urbain, mais aussi nous recentre sur l’importance de conserver ces silos d’historicité. Nos espaces et bâtiments patrimoniaux, autant un fleuve qu’un arbre de plus d’un siècle d’âge, sont autant de témoignages de notre histoire et de notre identité, ces éléments passifs de notre paysage participent à notre création identitaire et stimule
notre mémoire. Alors, comment pourrions-nous recentrer les regards sur cette problématique?

Pour toutes questions :
Responsable : Samuel Mathieu – s.mathieu@aduq.ca

________

COLLOQUE

FORMULAIRES

INSCRIPTION AU COLLOQUE