Jury



Membres du jury

Julie_Boucher
Julie Boucher, responsable du jury
Agente de développement culturel
Bureau d’art public de la Ville de Montréal

 Julie Boucher est chargée de projets au Bureau d’art public de la Ville de Montréal. Elle a auparavant complété des mandats auprès de plusieurs organisations dont l’Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) où elle a été chargée de projets de 2009 à 2013, la Maison de l’architecture du Québec et Mission Design. Elle a ainsi contribué à la valorisation et au rayonnement des disciplines de l’aménagement, du design et de la culture. Julie est titulaire d’un baccalauréat en architecture de paysage de l’Université de Montréal. Son intérêt pour l’art l’a menée à compléter un certificat en histoire de l’art à l’Université Concordia, ainsi qu’à suivre une formation au 2e cycle en études des arts à l’Université du Québec à Montréal. Au sein de l’équipe du Bureau d’art public, elle s’intéresse à la place et à l’intégration de l’art dans le paysage et dans l’espace urbain contemporains. Elle met son expertise à profit à toutes les étapes d’un processus de réalisation d’une œuvre d’art public, tant auprès des équipes de planification et de conception que des artistes.

 Crédit photo : Éliane Brodeur
Josiane_Dufault
Josiane Dufault
Conseillère en design urbain et urbaniste
Direction de l’aménagement et de l’architecture
Commission de la capitale nationale

Josiane Dufault est conseillère en design urbain et urbaniste à la direction de l’aménagement et de l’architecture de la Commission de la capitale nationale du Québec. Elle agit comme responsable de la conception et de la planification de projets d’aménagement d’ensemble visant à valoriser les espaces publics et les paysages identitaires de la capitale. Elle est titulaire de deux maîtrises en design urbain et en aménagement du territoire et développement régional de l’Université Laval, ainsi que d’un baccalauréat en design de l’Université Concordia. Impliquée dans son milieu, elle collabore activement à la mission de l’Association du design urbain du Québec (ADUQ) comme représentante pour la région de Québec, en mettant en valeur le design urbain à travers des activités, telles Les Saisons du design urbain à Québec.

Caroline_Gagnon.jpg
Caroline Gagnon
Directrice du baccalauréat en design de produits
École de design de l’Université Laval

Caroline Gagnon s’intéresse aux problématiques contemporaines en design. Elle est spécialiste des méthodes de recherche en design qui permettent de fonder le projet de design sur une réalité empirique et incarnée. Elle emprunte en ce sens une perspective de design empathique c’est-à-dire qui pose d’emblée la nécessité de comprendre l’expérience humaine pour orienter les projets de design. Ces dernières années, elle a développé un intérêt académique pour le design de services ainsi que pour les récentes perspectives sur la créativité, l’innovation par le « design thinking » et le design stratégique. Elle est actuellement professeure-adjointe et directrice du programme en design de produits à l’École de design de l’Université Laval. Elle collabore à différents organismes en design et en créativité (Kollectif, ADIQ, ADUQ, MosaicHEC, CLLBR). On peut lire ses réflexions en design dans la section Blogues du Magazine CONTACT de l’Université Laval http://www.contact.ulaval.ca/blogues/.

 Crédit photo : Renée Méthot
Martin_Houle
Martin Houle
Architecte MIRAC
Directeur-fondateur de Kollectif

Martin Houle est un architecte au parcours atypique. Après avoir travaillé quelques années dans la pratique « traditionnelle » de l’architecture, il œuvre désormais dans un réputé bureau d’ingénieurs en structure à titre de coordonnateur de projet. Son rôle consiste à « créer des ponts » dans l’exécution des projets entre ses collègues architectes et les ingénieurs de l’agence afin de s’assurer d’une coordination optimale.

Dans ce même cadre d’idées, Martin Houle est surtout reconnu pour rallier la communauté professionnelle de l’architecture au Québec. La naissance de Kollectif en 2006 a été l’aboutissement de plusieurs années préalables d’implication dans le domaine politique de l’architecture au niveau local, provincial et national. C’est à ce moment qu’il a fait des constats alarmants sur le manque de communication et de collaboration entre les différentes entités et se donne comme mission d’y remédier à travers la création de Kollectif.

Ses efforts ont été reconnus par des partenariats officiels allant jusqu’au niveau national notamment avec le Bureau du design de la Ville de Montréal, l’Ordre des architectes du Québec (OAQ) et l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC).

 Crédit photo : Daniel Paradis
Carole_Lévesque
Carole Lévesque
 Professeure
École de design de l’UQÀM

Auteure du livre À propos de l’inutile en architecture, Carole Lévesque est maître en architecture et docteure en aménagement, histoire et théorie de l’architecture. Professeure à l’École de design de l’UQAM, elle enseigne le projet de design de l’environnement, la théorie, critique et pratique du design. Son travail s’intéresse particulièrement au potentiel de la petite échelle temporaire à contribuer aux débats de la ville contemporaine et au renouvellement de la pratique architecturale.

Marie-Claude_Plourde
Marie-Claude Plourde
Responsable de la communication événementielle
ADUQ

Marie-Claude Plourde est diplômée au baccalauréat en Architecture de l’Université de Montréal. Suite à quelques années de pratique au sein d’une firme d’ingénierie, elle a opté pour un retour à la maîtrise non pas en architecture, mais en communication. En réponse à cette expérience sur le marché du travail, elle a choisi de réorienter ses intérêts de manière à travailler sur la valorisation des métiers du design plutôt que d’œuvrer concrètement dans ce domaine. Maintenant au doctorat en Communication à l’UQAM, elle articule sa problématique de recherche autour des défis d’une approche intégrée pour les projets d’aménagement ainsi que sur les outils de communication potentiels pour y parvenir.

Amélie_Renouf
Amélie Renouf
Chef des programmes et activités
Héritage Montréal

Amélie Renouf détient un baccalauréat en histoire de l’art et une maîtrise en muséologie de l’Université de Montréal. Depuis 2008, elle travaille pour la Fondation Héritage Montréal. D’abord à titre de coordonnatrice des activités puis de chef des programmes et activités, elle est responsable de la conception et la mise en œuvre de l’ensemble des activités et programmes publics de la Fondation. Dans le cadre de son mandat, elle a collaboré à l’organisation de visites guidées, conférences et colloques.

Yannick_Roberge
Yannick Roberge
Architecte paysagiste
Claude Cormier + associés

Yannick Roberge est architecte paysagiste diplômé de l’Université de Montréal (B.Sc. en Architecture de Paysage – 2005 / B.Sc. ès sciences en Anthropologie – 2001). Durant ses études, il participe et collabore à de nombreux concours d’aménagement et remporte la bourse Caroline Fink décernée à un étudiant pour son approche novatrice. L’aménagement de l’espace urbain/public est son champ de pratique des dernières années. Depuis plus de six ans, il s’investit à la conception et à la conceptualisation des projets au sein de l’équipe de Claude Cormier + Associés. Sa sensibilité à la fois aux domaines du concret et de l’intangible, issue d’un parcours multidisciplinaire chevauchant les domaines du design et des sciences humaines (ethnologie), teinte son approche dans la réalisation de projets participant à la définition des réalités urbaines d’aujourd’hui et de demain.

Collaboratrice du contenu

VF
Véronique Fournier
Directrice générale du Centre d’écologie urbaine de Montréal

« Directrice générale du Centre d’écologie urbaine de Montréal, Véronique Fournier agit pour des villes durables, écologiques et démocratiques en misant sur la participation citoyenne aux enjeux et aux décisions urbaines. Conseillère de ville de 2009 à 2013 à Montréal, elle a présidé le Comité consultatif d’urbanisme du Sud-Ouest et assumé de nombreuses fonctions en matière de finances et de développement économique. Règlement innovant sur les toits blancs et le verdissement, patrimoine local, logement pour tous, requalification de Griffintown et retour de la cuisine de rue ont marqué son mandat.

Véronique détient plus de 15 années d’expérience autant en développement local, en intervention et en économie sociale, qu’en politiques urbaines et en citoyenneté active. Formée en organisation communautaire, titulaire d’une maîtrise en travail social-économie sociale et d’un diplôme 2e cycle en Management public, elle enseigne également l’action collective en milieu universitaire. »