Lauréat du concours 2015 de la bourse de l’ADUQ

 Vincent Morissette pour son projet de réaménagement de la place d’Youville à Québec : l’Attachante
L'attachante - Jour 3
Projet d’abord primé en raison de la qualité d’exécution des interventions proposées, le jury a notamment apprécié l’inclusion de la temporalité d’implantation du projet au sein de la mise en œuvre de celui-ci. Le jury aimerait souligner au passage la sensibilité du projet par rapport à son milieu d’intervention et le retissage des liens avec les quartiers qui le bordent.

Le jury salue l’intention affirmée de dégager des lignes de force issues à la fois du cadre bâti, de la morphologie urbaine, du tracé viaire et de l’architecture en présence. Cette intervention donne naissance à des sous-espaces variés présentant une personnalité propre à chacun.

Finalement, le jury a aussi apprécié l’Attachante puisque que le projet propose de doter la place d’Youville d’une nouvelle fonction de haut-lieu de l’événementiel. Celle-ci lui confère ainsi le rôle de lieu de rencontre, endroit tant recherché par les habitants de la Ville de Québec.

 Mentions d’honneur

 1— Myriam Peixerio et à Emily Bourguignon pour leur projet Permission accordée
 Permission accordée -Jour 1

Le jury tient  à souligner l’approche inhabituelle employée par les participantes, qui ont su démontrer le potentiel de Montréal à surprendre ses habitants, notamment en favorisant l’appropriation citoyenne au-delà du cadre réglementaire municipal. Permission accordée permet ainsi de démontrer le potentiel événementiel de certains espaces publics et d’offrir aux citoyens un moyen de s’approprier ceux-ci.

Les opportunités sont présentes et multiples, l’objectif étant simplement de dévoiler celles-ci aux yeux du public et de la Ville, afin de provoquer une évolution réglementaire.

2— Tran Thi Huong Giang pour son projet Parcours Hydrologique urbain : Montagne – Ville – Fleuve
Parcours hydrologique - Jour 2
Le jury a apprécié les idées et les enjeux abordés à travers le projet. En ce sens, Parcours hydraulique vise notamment à tisser des liens entre les différentes couches fonctionnelles du centre-ville, mouvement qui correspond au cheminement de l’eau, coulant de la montagne vers le fleuve, à travers le centre-ville.Par ailleurs, le projet met l’accent sur le traitement naturel de l’eau de ruissellement et permet de sensibiliser la population aux enjeux urbains du traitement des eaux.